CORREX: annoter les travaux académiques à l’aide de sa palette personnelle

Auteur: Celine Restrepo Zea
19 décembre 2017 | Diffusé sur Twitter le: 18 décembre 2017
Catégorie(s): Articles , Présentation d'outil

Les travaux académiques que l’étudiant est amené à produire durant ses études sont autant d’occasions d’apprendre et de progresser dans la maîtrise des contenus et compétences disciplinaires visés. Le retour de l’enseignant sur ces productions personnelles constitue la matière première dont dispose l’étudiant pour détecter ses forces et ses faiblesses et envisager des pistes pour s’améliorer. Les attentes d’un enseignant vis à vis d’un travail demandé portent souvent sur divers aspects tels que l’application d’une méthodologie, le discours argumentatif, la qualité rédactionnelle, ou encore la maîtrise de la matière. Ainsi, lorsque le feedback se veut détaillé et précis, il devient difficile pour l’enseignant de le rendre sous forme aisément assimilable avec les outils standards. En effet, si la correction des travaux avec le suivi des modifications dans Word permet de commenter le travail en marge de celui-ci sans la contrainte physique de la page papier, la réception des feedbacks n’est pas optimale pour l’étudiant. D’une part, établir la correspondance entre l’élément identifié dans son texte et le commentaire s’y rattachant ne va pas de soi et d’autre part, les corrections apparaissent toutes sur le même plan, quelque soit la nature de ces dernières. Ainsi, une erreur de syntaxe signalée prend visuellement autant d’importance qu’un commentaire portant sur l’argumentation ou la méthodologie (cf. image ci-contre).

Dès lors, fournir un outil qui permette à l’enseignant de commenter et questionner les travaux des étudiants selon des axes de correction personnalisables et des annotations prédéfinies et à l’étudiant de gérer la réception du feedback en filtrant les commentaires par axe, en leur attribuant un statut de traitement et en apportant des compléments d’information aux questions de l’enseignant est le défi qui a été relevé par le projet FIP CORREX de Thierry Herman. Disponible de manière intégrée à l’activité « devoirs » de Moodle, la palette CORREX est activable sur demande auprès de l’ingénieur pédagogique de votre Faculté.

Correction du travail d’un étudiant avec le suivi des modifications dans Word vs Correx.
Correction du travail d’un étudiant avec le suivi des modifications dans Word vs Correx.
  • A l’activation de CORREX -par l’ingénieur pédagogique de votre Faculté- dans votre espace Moodle, un nouveau menu « Feedback : configuration  » s’affiche dans la bloc administration du cours. Comme son nom l’indique, celui-ci vous permet de configurer votre palette de correction.

    Pour vous aider à la définir, nous vous proposons la démarche suivante:

    1. Prendre des travaux d’étudiants et lister les divers commentaires et corrections que vous faites.
    2. Regrouper vos interventions afin de les catégoriser (par exemple par compétence visée, par thématique, par nature…). Les catégories que vous établirez représenteront vos axes de correction. Ceux-ci seront utilisés par la suite par vos étudiants pour filtrer les commentaires et ainsi obtenir des vues ciblées.
    3. Pour chaque axe de correction, établissez la liste complète des annotations et commentaires prédéfinis qui vous sont nécessaires.
    4. Créer la palette en choisissant pour chaque annotation le type d’intervention à effectuer dans le texte.

    Interface de création de palettes

  • Une fois votre palette définie, vous la retrouverez dans l’interface de correction des rendus de travaux de Moodle. Insérez vos annotations à l’aide de la palette et posez vos questions à l’étudiant directement là où elles émergent en transformant vos annotations en question de la manière suivante:

    1. Sélectionner l’axe correspondant à votre niveau d’intervention
    2. Choisir l’outil d’annotation
    3. Intervenir dans le document selon les modalités de l’outil sélectionné (surligner, tirer un trait, tamponner)
    4. Rédiger ou sélectionner un commentaire si nécessaire
    5. Transformer au besoin le commentaire en question (en cliquant sur le bouton « ? » si activé pour l’outil) 
    6. Cliquer sur le bouton « √ » pour enregistrer l’annotation
    7. Déterminer la longueur d’affichage de l’annotation sur la page à l’aide des flèches

  • Afin de faciliter la réception du feedback par les étudiants, trois fonctionnalités ont été développées:

    1. Filtre des annotations par axe de correction. Cette fonction permet à l’étudiant de n’afficher que les annotations correspondant aux axes sélectionnés. Il peut ainsi obtenir une vision différenciée des corrections et remarques de l’enseignant et se concentrer sur certaines dimensions de son travail.
    2. Affichage des questions. Via cette option, l’étudiant peut aisément repérer les annotations de l’enseignant qui sont formulées sous forme de question et qui requièrent une réponse de sa part.
    3. Attribution de statuts. Cet outil permet à l’étudiant de gérer la réception des annotations de l’enseignant en leur attribuant un statut selon qu’il les a comprises, traitées ou non.

    Enfin, un bouton « Envoyer » permet à l’étudiant de notifier l’enseignant quand il a terminé la relecture de son travail, répondu aux questions posées et marqué les annotations qu’il n’a pas comprises.

    Vision étudiant du travail annoté

  • Les versions des travaux corrigés sont en tout temps téléchargeables par les étudiants et les enseignants en format pdf. Le fichier généré rassemble à la fois les annotations de l’enseignant, les réponses aux questions de l’étudiant et le feedback général que l’enseignant met dans le devoir.

    Récupération du devoir corrigé

Texte: C. Restrepo Zea