Feedback2

13 septembre 2018
Catégorie(s): Projets réalisés , Autonomie, Collaboration et interaction, Feedback et évaluation , Activités de groupe, Feedback, Vidéo/audio , Exemple de pratique

REFERENCES DU PROJET

PRESENTATION DU PROJET

Dans le cadre des 4 séances de travaux pratiques du cours de Bachelor « Conseil et intervention », les étudiants sont initiés par des jeux de rôle aux compétences de base pour mener des entretiens psychologiques : 

  • Clarifier une demande et établir une alliance de travail
  • Analyser une situation problématique
  • Appliquer une méthode de résolution de problème
  • Prêter attention aux facteurs culturels de l’intervention

 Jusqu’ici les modalités d’évaluation de ces compétences sont moyennement pertinentes :  – grille d’observation remplis par les pairs portant sur le contenu verbal et non-verbal des entretiens ainsi réalisés – feedback des assistants  sur la prestation de l’étudiante,- travail écrit composé des grilles d’évaluation des observateurs, et d’exercices d’auto-observation réalisés dans des situations de la vie quotidienne.

L’objectif de ce projet est d’utiliser la réalisation de vidéos afin de développer une nouvelle manière d’encourager les étudiant-e-s à porter un regard critique sur leurs compétences communicationnelles et relationnelles, et de leur procurer un feedback individualisé sur leur prestation et sur l’acuité de leur regard critique


Présentation du projet Feedback2 lors de la 4e Journée de l’innovation pédagogique par Koorosh Massoudi

FICHE PEDAGOGIQUE

  • Lorsqu’ils mènent des entretiens cliniques ou de counseling, les psychologues sont souvent seuls face à leur consultant, et doivent être en mesure d’évaluer eux-mêmes leur prestation, leur posture et celle du consultant, ce qui nécessite de développer une compétence de « méta­analyse ». Depuis 2006, les travaux pratiques du cours Conseil et intervention visent à développer de telles compétences, au moyen de jeux de rôle sur des microséquences d’entretiens psychologiques. Ces TP ont ainsi pour objectif de préparer les étudiants en dernière année de Bachelor à faire le lien entre les concepts théoriques et la posture du psychologue dans la pratique, notamment en vue de l’entrée en Master.

    Lors des séances de TP, les camarades qui observent le jeu de rôle sont tenus de remplir une grille d’observation portant sur le contenu verbal et non-verbal des entretiens ainsi réalisés. Les assistant-e-s du cours observent également les jeux de rôle et donnent aux étudiants un retour sur leur prestation. Toutefois, au vu du grand effectif des étudiant-e-s, il n’est pas toujours possible pour l’équipe encadrante de donner un feedback constructif à chacun, ce qui peut être frustrant, autant pour les étudiant-e-s que pour les assistant-e-s. De plus, les feedbacks donnés par les pairs et l’assistant-e portent généralement sur la prestation, et non pas sur la compétence d’auto­analyse. 

    Il s’agissait donc d’une part de développer une nouvelle manière d’encourager les étudiant-e-s à porter un regard critique sur leurs compétences communicationnelles et relationnelles, et de leur procurer un feedback individualisé sur leur prestation et sur l’acuité de leur regard critique, et d’autre part d’évaluer l’efficacité de ces travaux pratiques pour développer les compétences de base à mener des entretiens et la capacité de méta­analyse des étudiant-e-s. 

  • Le travail écrit qui validait la fin des TP a été remplacé par la réalisation de courtes vidéos comprenant un jeu de rôle lié la thématique du TP, et une analyse critique de ce jeu de rôle. Les étudiant-e-s travaillent par équipe de 4 et doivent rendre, après chaque séance de TP, une vidéo. A la fin du semestre, chaque équipe a donc rendu 4 vidéos, dans lesquelles chaque membre doit jouer une fois le rôle du psychologue.

    Les vidéos de 5 minutes. comprennent, 3 minutes consacrées à la réalisation d’un jeu de rôle et 2 minutes dédiées à une appréciation critique de leur prestation (Quelles sont mes hypothèses et autres présupposés sous-jacents à mes réponses verbales ? De quelle manière mon comportement non-verbal appuie ou contredit mes mots ? Quel est l’impact de cette communication sur ma relation à mon interlocuteur ? Comment puis-je m’améliorer?). Les assistant-e-s qui ont encadré les TP donnent ensuite à chaque étudiant­e un feedback écrit et individualisé sur le jeu de rôle et une évaluation portant sur l’analyse critique qui en est faite, à l’aide d’une grille détaillée.

    Afin d’aider les étudiant-e-s à porter un regard critique constructif sur leur prestation dans le jeu de rôle, il leur est demandé de documenter leur appréciation par des éléments théoriques abordés au cours, ce qui vise à renforcer les liens entre la théorie et la pratique.

    Au vu de l’engouement suscité par cette nouvelle modalité de validation, nous souhaiterions évaluer l’efficacité de cette méthode « instruction – jeu de rôle – vidéo – analyse critique – feedback individualisé » pour développer les compétences des étudiant-e-s en terme de verbalisation empathique, d’analyse des situations cliniques et de métaréflexion. Pour ce faire, un design pré-post a été imaginé

    1) au début du semestre, tous les étudiant-e-s remplissent un questionnaire destiné à auto­évaluer ces compétences ;

    2) au milieu du semestre, cette mesure est à nouveau effectuée (en raison de l’organisation des TP, cela impliquera qu’à ce moment, la moitié des étudiant-e-s concerné-e-s aura déjà réalisé sa vidéo, alors que l’autre moitié ne l’aura pas fait), et ;

    3) la mesure est répétée à la fin du semestre.

    Grâce à ce design de recherche, il sera possible de comparer l’effet pré-post des travaux pratiques sur les compétences des étudiants, ainsi que de mettre en évidence les influences spécifiques de la réalisation d’une vidéo et du feedback individualisé (en comparant les élèves qui, lors de la seconde mesure, ont déjà réalisé la vidéo avec ceux qui ne l’ont pas encore faite et n’ont dès lors suivi qu’un enseignement théorique). 

  • Le jeu de rôle représente sans conteste une méthode pédagogique efficace et répandue afin d’acquérir un certain nombre de compétences cliniques. Toutefois, filmer ce jeu de rôle et prendre le temps de l’analyser permet aux étudiants d’apprendre à prendre de la distance et à poser un regard plus objectif sur leur prestation ; c’est à notre sens une première approche des dispositifs de supervision et d’intervision auxquels les futurs psychologues seront confrontés dans leur pratique. Ancrer ce regard critique dans la théorie est susceptible d’améliorer l’expérience d’apprentissage des étudiant-e-s en leur permettant d’établir concrètement des liens entre la théorie et la pratique. Par ailleurs, la participation à la démarche d’évaluation de l’efficacité du processus permet aux étudiant-e-s de s’approprier véritablement les objectifs de ces TP et d’apprécier de manière concrète leur progrès dans des domaines de compétences parfois flous et abstraits (par exemple, « l’empathie »).

    L’introduction de cette nouvelle modalité d’évaluation a rencontré un succès certain auprès des étudiant-e-s qui en ont particulièrement apprécié l’aspect didactique et pragmatique – notamment en comparaison à la réalisation d’un travail écrit – ainsi que la qualité des feedback qui leur ont été rendus par les assistant-e-s. Par ailleurs, les assistant-e-s du TP, ont eu le sentiment d’être davantage utile au développement des étudiant-e-s, bien que la charge de travail pour visionner et évaluer toutes les vidéos se soit révélée particulièrement importante.